Le Soloshot

Le Soloshot fait indéniablement partie de ces innovations de ce début d’année 2013. Il s’agit en fait du premier système de suivi assisté par GPS.

Qu’est-ce que c’est ?

Le système du Soloshot se concentre principalement dans son boîtier orange facilement repérable. Ajoutez-y une caméra et montez le tout sur le trépied fourni et vous obtiendrez le procédé ultime pour filmer vos exploits sportifs. Ainsi, la caméra suivra tous les mouvement de la personne ou de l’engin équipé du transmetteur (sorte de petit brassard). Le Soloshot s’applique aussi bien aux sports de glisse (surf, snowboard, skateboard, ski nautique etc…), qu’à tout autres sports plus classiques (football, équitation, motocross, course automobile ou pilotage de modèles radio-commandés)

 

Comment ça marche ?

1ère étape : le transmetteur

Si vous devez le porter au bras, veillez à ce qu’aucun vêtement ne recouvre le transmetteur (on se retrousse les manches !). Pour filmer une automobile, il est possible de poser le récepteur sur le tableau de bord tout en s’assurant que la face blanche soit orientée vers le ciel.

 

2ème étape : l’installation

Dans un premier temps, il vous faudra allumer le transmetteur. Une fois sur le lieu de tournage, vous pouvez mettre le trépied en place avec le Soloshot et fixer la caméra. Posez ensuite le transmetteur à terre, toujours avec la partie blanche orientée vers le ciel. A partir de ce moment là, vous devrez attendre 8 minutes afin que la lumière rouge du transmetteur passe de la LED1 (celle de gauche) à la LED2 (celle du milieu). Cependant, il est recommandé de laisser le transmetteur 15 minutes, puis 1 minute de plus au dessus de la caméra afin que le système soit plus performant.

RAPPEL : PENDANT 15 MINUTES / IL FAUT ÊTRE DEHORS / PARTIE BLANCHE VERS LE HAUT

 

3ème étape : Ajustement du trépied

Dans un premier temps, il vous faudra écarter plus ou moins le trépied selon le vent. Calibrez le socle du Soloshot verticalement en fonction de ce que vous voulez filmer (le calibrage horizontal arrive plus tard). Vérifiez bien sur votre caméra que le champ de vision soit assez ouvert ainsi que votre niveau de zoom afin de capturer au plus large.

Vous pouvez allumer le récepteur ! (bouton de gauche)

RAPPEL : LE SOLOSHOT N’EST PAS FAIT POUR FILMER UNE DISTANCE INFÉRIEURE A 20M

 

4ème étape : Synchronisation et étalonnage

Après avoir choisi un objet fixe se trouvant dans la zone de prise de vue (arbre, poteau, banc, tas d’algues etc…), faites tourner le « cou » du trépied sur lequel est fixé le Soloshot afin de viser le point fixe.

RAPPEL : SI VOUS ETES SUR UN LIEU SANS AUCUN POINT FIXE, REPORTEZ VOUS A LA PAGE 42 DU MODE D’EMPLOI

 

5ème étape : Détection

A cette étape, la LED2 du transmetteur devrait s’allumer en rouge (au bout de 8 minutes cf : 2ème étape)

 

6ème étape : Réception

Maintenez le transmetteur au-dessus de votre caméra pendant 30 secondes (toujours avec la face blanche dirigée vers le ciel) puis appuyez sur le bouton SOLOSHOT (bouton de droite) et simultanément sur le même bouton du récepteur jusqu’à ce que la lumière rouge de celui-ci s’allume et clignote. Désormais, c’est la LED3 du transmetteur qui doit être rouge.

 

7ème étape : Utilisation

Au début, prenez garde à ce que la caméra soit bien centrée sur votre cible. Prenez le transmetteur et marchez jusqu’à votre objectif. Encore une fois, tenez le transmetteur avec la face blanche vers le ciel tout en gardant le transmetteur dirigé vers le trépied. Appuyez et gardez la pression sur le bouton SOLOSHOT jusqu’à ce que vous voyier le flash vert clignoter sur le récepteur. Normalement, la LED3 devrait être verte maintenant.

Mettez le transmetteur au bras et c’est parti !

This entry was posted in Aeromodélisme, Divers and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *